a4055039258_10
Zichronot MeUtopia
(Souvenir d’une utopie) est l’album d’un voyage halluciné dans une mégapole où les gens sont écrasés par le béton et où les seules lumières sont jaunes ou rouges. L’album dégage une atmosphère angoissée proche du cyberpunk. Nous nous retrouvons pris dans une recherche mystique de sens à la vie où l’on se rassure en s’oubliant dans le sexe et la drogue.

Les textes sont des poèmes écrits en hébreu parlé, ils sont déclamés, parfois chantés, avec des pointes d’emphases, avec ou sans accompagnement musical. Le procédé rappelle un groupe comme King Missile, sauf que la musique ici est plus indus.

  1. L’intro nous présente la ville, un endroit étouffant qui reste le seul endroit au monde où le narrateur se sent bien. Le poème est rythmé par une anaphore « de la lumière rouge, de la lumière jaune, c’est particulièrement ce que tu verras ici » (אור אדום, אור צהוב, זה בעיקר מה שתראה כאן).
  2. Min (מין, sexe) est une chanson hallucinée et sombre, ici il n’y a pas d’amour, que du sexe.
  3. ‘Elohaï (אלוהיי, mon Dieu), le poète s’adresse à Dieu, cherche des réponses et est déçu que l’autre ne lui réponde pas. C’est assez drôle.
  4. Damkah (דמקה, Dames) est un texte halluciné, avec une musique rapide est inquiétante.Un homme joue aux dames contre la mort. Une de mes pistes préférées.
  5. Iom Hamishi Ba’Erev (יום חמישי בערב, Jeudi soir), à nouveau un texte mystique et décalé dès le début : « trouver le sens de la vie ressemble à un repas dans un restaurant de sushis avec le messie » (למצוא את משמעות החיים דומה לארוחה במסעדת סושי עם המשיח).
  6. Laïlah (לילה, Nuit) n’est pas un texte très clair pour moi.
  7. Haïm (le prénom, mais aussi le mot vie): dans une usine de traitement pour déchets un homme brisé (Haïm) trouve une androïde (?) prostituée cassée et cherche à la réparer. C’est ce que je crois comprendre, les paroles sont un peu ambiguës. Ce qui est certain, c’est que c’est un texte désespéré, c’est une autre piste que j’aime beaucoup.

J’écoute souvent cet album pour son ambiance sombre et ses textes hallucinés. Je l’ai trouvé un peu par hasard, je ne pense pas que ce soit particulièrement connu en Israël, mais voilà, c’est un coup de foudre.

Publicités