Avant toute chose, ne lisez pas la présentation de l’éditeur ou le 4e de couverture si vous comptez lire ce livre en profitant de son suspens : on y explique pourquoi grand-mère Tonia n’a utilisé son aspirateur qu’une seule fois. Et ça, c’est un peu comme si on écrivait le nom de l’assassin dans la présentation d’un policier : ça gâche tout, ou presque. Bref, lisez-moi plutôt. Lire la suite

Publicités